Carnet de Compostelle -2- la préparation

Quatre mois avant: Je savais que je
devais me préparer pour une marche intense et régulière.
Après une pause de deux ou trois mois, je me suis remise fin décembre à la course et à l’entraînement avec l’aide d’ un coach.
Assez vite j’ai dû m’arrêter, ayant mal à une cheville. J’ai bien essayé de forcer, la douleur revenait.
Je me suis fait violence en février pour me remettre à courir parfois sous la pluie ou par temps froid mais les résultats étaient là. Je ne courais pas plus de 5 km mais mon temps était bon, tombant parfois en dessous de 5′ le km.
Petit à petit j’ai augmenté la distance, plafonnant mes sorties à entre 7 et 10 km.
J’essayais de courir 1 à 3 fois par semaine en fonction de ma fatigue, mon emploi du temps et ma motivation.

J – 10: le néant. J’enchaîne les réunions et les journées s’allongent. Pas le temps d’aller courir, je considère que gérer mes élèves est déjà un sport et un challenge quotidien. Le dernier jour je me goinfre de gaufre et autre gâteau au chocolat.

J – 3: je prépare ma valise. J’emmène des joggings, TEE shirt de course, chaussettes et chaussures de randonnées, gants.
Et accessoirement je mange les délicieux macarons que mon Tom m’ a apportée à la sortie de l’école le vendredi.

J – 2: un footing de décrassage sur la promenade des Anglais. 6 km, 31’40. Je n’ai pas trop perdu mon rythme, mais je ne suis pas capable de tenir une longue distance.

J – 1: repos total. On file à la plage de Villefranche. On se baigne. Lunettes de soleil, cheveux au vent. Je profite vraiment des vacances.
Le soir on prépare le sac de randonnée: deux tenues de sport, une tenue de ville, des draps jetables … En extra je glisse un mini déo, du maquillage, un coussin et mon IPad.
Tout est pesé, j’argumente même sur l’utilité de mon jean.
Le sac pèse presque 8 kilos. Il ne contient pas encore le litre d’eau ni le pique-nique.

Le jour J: le réveil sonne à 6:30. Je n’ai pas très bien dormi. Un bon petit déjeuner et une heure après on quitte l’appartement.

Objectif: partir de la frontière Italienne et rejoindre Agay en 7 jours.

20140423-220245.jpg

20140423-221826.jpg

20140423-221834.jpg

20140423-221842.jpg

20140423-221851.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s