Carnet de Compostelle – 5- Etape n°2 !

Petite, très petite nuit.

A 5h je me réveille, je meurs de chaud. Je demande si je peux ouvrir la fenêtre. Je me rendors difficilement avec les boules quiès.

Mon père ne se rendort pas du tout et tel Superman, se lance dans une série d’abdos. Au réveil bien évidemment il a mal, il a fait un faux mouvement, tu métonnes, sur un matelas aussi mou, une telle idée ne me serait pas venue à l’esprit !

Vers 7h 20 on se lève, on se prépare, on sors prendre le petit-déjeuner. Moi l’accroc à mon petit déjeuner yaourt-céréales, je découvre le bonheur du pain frais.

On retourne boucler le sac et on sort sur le parvis. Il faut rendre les clés et payer (37€ la nuit et demi-pension), mais les soeurs sont à l’office. Et celle-ci s’éternise… On attend, je sors mon Ipad, et avance dans mon film.

Vers 10h, enfin, nous pouvons partir. On aurait pu laisser l’argent et la clé et nous en aller, mais nous ne le savions pas. Les soeurs sont confiantes en l’humanité, c’est quelque chose auquel nous ne sommes plus habitués.

Cette étape est une étape plaisir, bien qu’un peu stressante sur la fin.

Tout d’abord: il fait beau ! Il fait chaud ! Nous commençons la descente par un sentier, on découvre une vieille bergerie (enfin les pierres qui restent…), la balade reprend de la hauteur, il faut faire une halte pour se découvrir. C’est une étape difficile, peut être plus qu’hier, on descend sans cesse, pour remonter de plus belle ! On passe sur des sentiers étroits, je perds même un peu l’équilibre, j’ai failli tomber dans les ronces, les pierres, au moins 100 mètres plus bas. Le sentier est souvent bordé d’oliviers, les olives noires craquent sous nos pieds, je demande si elles sont bonnes, mon père en goûte une: acide, très acide !

On arrive sur Cantaron, on achète rapidement de quoi se ravitailler le midi, les sacs sont un peu plus lourds, et on continue. La montée reprend, s’étale, semble infinie. Je grimpe, j’attends, je repars, j’attends. Je vais trop vite mais ça me permet de faire des pauses et d’apprécier le paysage. Mon père me montre la maison qu’il faut atteindre, elle paraît si haut ! Et pourtant nous finissons par y arriver, nous passons par un reste de village en ruine, et nous arrêtons sur un banc pour déjeuner.

Après la pause, ça recommence, mon père nous prévient ça monte sec, d’ailleurs il va falloir se tenir à une rembarde pour progresser. Une partie du sentier s’est écroulée suite à des éboulements, le chemin ne mesurait plus que 15 à 20 cm de large quand il est venu il y a 15 jours, c’est l’EPREUVE !

Mais finalement ça passe tout seul, en plus il y a eu un trail récemment donc le chemin a été sécurisé. Pourtant il y a des interdictions d’emprunter ce GR, trop dangereux.

Nous arrivons plus tard sur Tourrette Levens, une ville pleine de charme. On se ravitaille en haut à la fontaine, sans traîner. Le chemin descend, et remonte sans qu’on en voit la fin. Il faut arriver au gite avant 1h30, le timing est serré !

Surtout qu’en terme de montée… on était loin d’avoir terminé ! Mon père m’envoie seule devant pour que je récupère les clés. Mon coeur bat la chamade, mais je ne fais pas de pause. C’est le moment « cardio » du jour. J’arrive sur une route, le balisage s’en va à droite, puis plus loin, je me retrouve sur une route passante, et même dangereuse. Mais là plus rien. Je sors mon gps, mais le temps qu’il charge, et m’envoie dans la bonne direction, j’entends mes parents plus bas. Je les attends, ce qui agace mon père, nous n’avons plus d’avance et plus moyen de récupérer les clés.

Le temps de se repérer, on repars. Il faut faire signe aux voitures de ralentir, encore 3,6 km et on pourra se reposer. Nous arrivons sur Aspremont, le délais est de 20 minutes, mon père propose à ma mère de faire du stop, pour rejoindre l’abbaye à 5 minutes en voiture. Elle refuse. Faire du stop c’est abandonner. Le pèlerin se déplace à pied, il n’y a rien d’autre à ajouter. D’ailleurs mon père n’insiste pas.

C’est loin… pas long car je ne m’ennuie pas et ne suis pas trop fatiguée, mais devoir être vigilant et marcher là où il n’y a aucun espace pour le piéton c’est fatiguant.

Nous arrivons à l’Abbaye de Notre Dame de la Paix à Castagniers vers 17h15, on a seulement 20 minutes de retard…

Une gentille hôte nous accueille cependant et nous montre nos chambres. Tout va bien. Le soir le dîner est somptueux, les soeurs savent recevoir ! Robin me demande si je dîne bien dans un monastère.

Leur devise: « Tous les hôtes qui arrivent seront reçus comme le Christ. » ne fait pas exception ce soir. Le dîner est copieux, varié, recherché.

Je dors dans une chambre individuelle, au dessus du lit, une décoration un peu particulière… il faudra faire avec.

J’essaye de faire sécher tant bien que mal mon linge avec un chauffage d’appoint et finis mon film avant de m’endormir.

Ce soir j’ai laissé mes parents assistés seuls à l’office… ils remercient les soeurs de leur accueil, moi j’ai préféré débarrasser la table et ranger, c’était ma façon d’être reconnaissante.

 

Aujourd’hui étape d’une vingtaine de km, 6 heures de marche et des paysages grandioses (dont ce cour d’eau avec ces sortes de piscine…)

IMG_4937 IMG_4943 IMG_4944 IMG_4947 IMG_4948 IMG_4951 IMG_4960 IMG_4963 IMG_4965 IMG_4967 IMG_4969 IMG_4971 IMG_4975 IMG_4976 IMG_4977 IMG_4982

 

Capture plein écran 27042014 222942

Le chemin part de l’étoile la plus en bas pour aller vers l’étoile en haut à gauche.

Capture plein écran 27042014 223317

 

Source

16+ 2.5 pour rejoindre l’Abbaye.

Publicités

2 réflexions sur “Carnet de Compostelle – 5- Etape n°2 !

    • Merci beaucoup ! J’essaye de tout écrire assez vite, mais il y a tellement de choses à dire, et il faut bien fouiller dans ma mémoire pour remettre en ordre… je n’ai malheureusement pris aucune note sur place.
      A bientôt ! Bises 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s