Et 10 mois plus tard…

Une nouvelle année scolaire se termine.

Quel soulagement ! Je sais bien que je « tends le bâton pour me faire battre », mais ces vacances d’été je les ais attendu avec tant d’impatience !

Cette année j’ai fait le bouche-trou. Je n’avais aucun statut. J’ai commencé l’année comme affectée jusque février. Voilà ce qui était indiqué. En réalité, j’étais remplaçante, mais rien d’officiel pour ne pas me faire toucher d’indemnité. Et jusqu’en février je m’en moquais bien de ce statut flou. J’étais dans mon ancienne école, avec des élèves choupinou, une bonne classe.

J’ai ramé par rapport à l’année passée; mes cours étaient mieux construits, et pourtant certaines notions ne passaient pas. Les élèves étaient moins autonomes, mais en comparaison, il régnait une très bonne ambiance de classe, ils s’entendaient tous très bien, et c’était vraiment agréable.

Pour ma part, j’étais la maîtresse chouchoutée, gâtée, touchée par les enfants. J’ai passé six mois vraiment tops. Je me suis appropriée cette classe avec qui j’ai organisé des sorties, des compétitions sportives, j’ai été fière de voir une de mes élèves sur le podium du cross, ou de gagner la coupe des jeux de lutte. J’ai aimé sentir la main d’un des garçons de ma classe qui serrait la mienne pendant la séance de cinéma, et le grand sourire d’une des filles, qui riait tout le temps. Je me suis attachée à eux, à leurs histoires pas toujours faciles, j’ai vraiment tout donné pour les voir grandir et changer.

Et puis 20 semaines plus tard, je me suis retrouvée avec une nouvelle affectation. Déjà, au téléphone, lors de la description de la classe qu’on me faisait, je pleurais. Vraiment.

J’ai résisté, j’ai tenu bon, plus que ce que j’avais pensé. Je me suis accrochée pendant des semaines et des semaines. J’ai pleuré, souvent, je suis devenue irritable et moins patiente. J’ai passé des soirées et des soirées à travailler. J’ai mis ma vie entre parenthèses parce que ce double niveau, d’un cycle que je ne connaissais pas, me prenait un temps fou.

J’ai vécu des moments très difficiles en classe, des choses que je ne pouvais imaginer ou concevoir. J’ai pris ce remplacement comme une expérience, en me disant aussi qu’on pourrait difficilement trouver pire.

Peut être que je me trompe. Qui sait? Je ne m’attendais pas à ça…

J’ai eu des élèves border-line, des élèves qui franchissaient les limites de l’acceptable. J’ai connu insultes, coups. J’ai eu une élève victime d’harcèlement, un autre victime de maltraitance. Je ne regretterai pas cette classe.

J’ai tout fait pour me faire respecter, par des élèves qui ne savent pas faire la différence entre un adulte et un copain. Des élèves capables de dire « J’men fous » « Ta gueule » ou de lever la main. J’ai réussi à obtenir le respect des élèves, mais pas de ceux qui n’en sont pas capables.

J’étais dans un zoo. Entre l’enclos des singes et la cage aux fauves.

Les bagarres étaient un lot quotidien, les pétages de plomb bien trop nombreux.

Bien évidemment, certains sortent du lot… Mais pas assez. Pas assez pour que je m’attache, pas assez pour que j’oublie le reste.

J’ai eu en face de moi des élèves en échec scolaire, des élèves qui ont tellement décroché qu’ils ne savent plus réfléchir, chercher.

Je pense beaucoup à ma petite Hira, une élève de ma 1ère classe qui ne savait ni lire, ni écrire l’année dernière. Elle ne faisait tellement pas d’effort que l’enseignante de Clin, n’a pas voulu la reprendre cette année en cours particulier.

Un jour, je vais la voir, je lui montre le mot qu’elle m’avait écrit chez elle. Cette enseignante était bluffée des soudains progrès de cette élève. Et aujourd’hui, après un an de ce1, je ne connais pas ses compétences exactes, mais je sais qu’elle a continuée sur sa lancée, et qu’elle n’abandonnera pas, elle a pris le goût à l’école.

Chez mes élèves actuels, enfin, chez certains, je pense que les progrès et efforts se sont arrêtés il y a bien longtemps. Sauf que la route est encore longue, et les compétences à acquérir beaucoup plus difficiles. Quel est l’avenir pour ces élèves là?

Je pense que c’est une question qui m’a beaucoup minée au cours de ce remplacement. Ce sentiment d’impuissance face à leur échec. Et à mon échec.

Comment faire passer un savoir, qui me semble évident, à des élèves sensés l’avoir acquis depuis deux ou trois ans déjà? Je suis encore bien trop jeune dans ce métier pour arriver à prendre du recul, et prendre le temps de réfléchir.

J’ai donné mon maximum…

La semaine passée je suis retournée dans mon ancienne école. J’y ai passé la soirée complète à discuter avec les parents, entourée des enfants. Une des meilleures soirées de l’année. J’en suis sortie avec le sourire, heureuse et soulagée. Réconciliée avec la notion d’élève, d’école, de relation avec les parents.

Il y a un mois j’ai passé la soirée sur le site pôle emploi… j’étais prête à remettre en questions des années d’études, de concours, à cause de ce remplacement de quatre mois.

Aujourd’hui ce sont les vacances. Je vais faire le vide, souffler, oublier. Et en septembre je repartirai à zéro.

Pour conclure… Si vous voulez un réel aperçu de ce que j’ai vécu ces 4 derniers mois, le film « Entre les murs » est très similaire à la réalité…

1979520_10151942385971951_732797400_n

Un exemple de lettre d’excuse post-incident. Ils ont du apprendre l’expression « mes plus plates excuses » par coeur car je la retrouvais à chaque fois.

IMG_5620

Un extrait d’un des mots « cultes » de ma maigre carrière d’enseignante…

1424525_10151760446566951_618072073_n

Lina et Camille, deux fans 🙂

 

1476108_10151754255496951_1490146035_n

Hira, novembre 2013

10349009_10152587665819497_7794878595560497543_n

Une lettre d’amour pour Thomas, écrite par Hira en juin 2014

1779744_10151868672351951_361424736_n

Qui pense qu’un enseignant ne travaille pas? Je n’ai pris que quatre pauses déjeuner complètes cette année…

IMG_4250

Mes élèves de Ce1 se précipitant vers la coupe.

IMG_4328

Des mots adorables… et touchants.

IMG_4327

Encore un…

IMG_5327

Des élèves venus me rendre visite dans ma nouvelle école.

IMG_3908

Un échange réalisé avec une grand-mère couturière. J’ai fait un coussin pour sa petite fille et eu une magnifique trousse en Liberty à la place 🙂

IMG_3846 - Copie

 

Cette année, j’ai fait grâce à cette classe de Ce1 de belles rencontres… J’ai vraiment eu de supers élèves, et j’ai eu la chance de garder contact avec l’un d’entre eux. Ce contact régulier m’a beaucoup apporté ces derniers mois et m’a aussi permis de « tenir le coup » avec ma nouvelle classe. Alors merci Aurore, merci d’avoir été aussi présente ces derniers mois, merci pour les dîners le mardi, les textos, les visites, les macarons, Cactus-peluche qui ne me quitte pas, de m’avoir accompagnée à presque toutes les sorties, merci pour les cartes postales… et merci d’avoir eu Thomas et de l’avoir si bien éduqué 😉

1378783_10151992934431951_9181647533160455768_n

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Et 10 mois plus tard…

  1. Aucun doute tu les as marqué tes petits CE1 ! Ils aimaient apprendre et venir à l’école ! Ils tiennent à toi et tu as pu le vérifier lors de leur kermesse où tu n’as jamais été seule !! Quant à ta seconde classe je ne suis pas sur que tu pouvais y faire de grands miracles ! Cette école est assez effrayante, les parents comme les enfants sont violents autant dans leurs agissements que dans leurs paroles, je ne suis restée qu’une heure dans ton école mais j’ai eu une sacrée démonstration de tout ce que je n’aimerai pas voir dans l’école de mon pti bonhomme !! Tu as raison je me suis cru l’espace d’une heure dans l’école « d’entre les murs », avec des profs qui se démènent pour organiser une belle soirée et qui en retour se font insulter et critiquer, désolant et démotivant… Pour ma part je suis très heureuse d’avoir fait ta connaissance et d’avoir pu un peu positiver ces derniers mois… Merci pour ce super début d’année que tu as fait passé à nos enfants ! ! 😊

  2. Effectivement, cela ne doit pas être évident de garder la motivation tout les jours!
    Je te comprend sur certains aspects, je suis infirmière en psy avec parfois de jeunes ado et je suis toujours abasourdie par la violence de certains milieux.
    En tout cas, tu as un très joli blog, j’aime beaucoup le consulté car tu abordes de nombreux sujets (dont la couture).
    Bonne continuation et surtout bonne vacances!!

  3. Pingback: Rentrée 2014 ! | By Lili Harroz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s